top of page
  • yoann240

Le Crazy Eight : La méthode pour booster votre créativité et résoudre des problèmes stratégiques en

Le Crazy Eight est un atelier de co-création utilisé en design thinking et en UX Design. Il permet, en quelques minutes, de générer une multitude d’idées pour résoudre une problématique stratégique pour votre entreprise. Régulièrement utilisé dans la méthode du design sprint, rendue célèbre par Google, le Crazy Eight est aussi une manière ludique qui permet d’impliquer une équipe dans un projet.

Définition : Le Crazy Eight, atelier d’idéation

Le Crazy Eight se pratique en équipe, dans un contexte bien défini : Pour résoudre une problématique identifiée, ou pour imaginer un nouveau produit / service, imaginer une nouvelle page de votre site, ou une vision de votre entreprise, vous réunissez autour d’une table les parties prenantes. Chacun se munit d’une feuille A4 ou A3, qu’on divise en 8 cases en pliant la feuille 3 fois. Cet atelier est utilisé dans la phase de divergence des design sprints, il sert donc à générer un maximum d’idées en très peu de temps, pour ensuite voter et converger vers la meilleure solution. Pendant 8 minutes, chacun des participants va travailler seul pour imaginer 8 solutions, ou 8 versions différentes d’une solution à la problématique à résoudre ! Voici comment générer en 8 minutes, plusieurs dizaines d’idées pour vous faire avancer dans votre projet !

Dans quels cas utiliser le Crazy Eight ?

Le Crazy Eight est une atelier de divergence qui va permettre à tous les participants de s’exprimer, de faire valoir leur point de vue, d’imaginer comment résoudre une problématique pour l’entreprise. A ce titre, le Crazy Eight peut être utilisé pour designer une nouvelle page d’un site, une nouvelle fonctionnalité d’un site ou d’une application, mais aussi de manière plus large pour travailler sur l’évolution d’un business model, la définition de la vision d’un projet et donc l’alignement de l’équipe. C’est finalement un atelier assez courant et qui comporte pas mal de bénéfices dans de nombreux cas de figure.

Comment se déroule un Crazy Eight ?

Avant de se lancer dans l’atelier en lui-même, l’animateur doit avoir préparé le terrain ! Il faut que les cerveaux soient un peu échauffés si on veut en tirer les meilleures idées, ce qui implique la mise en place d’un ice breaker, puis venir nourrir les participants avec un benchmark par exemple des bonnes pratiques sur le secteur. Cela permet de re-situer le contexte et de bien rappeler la problématique à traiter. Car les solutions que les participants vont imaginer doivent répondre à un sujet précis !

Au départ de l’atelier, l’animateur (sprint master) édicte les règles du jeu : chacun travaille pour soi dans un premier temps, 1 idée par minute dans chaque case prévue à cet effet. Pas besoin de trop détailler les idées, on ne veut récolter que des schémas, des notes, mais rien de précis.

A l’issue des 8 minutes intenses de divergence, les participants vont exposer leurs solutions, leurs idées, en les affichant au mur par exemple. Ils prennent alors chacun quelques minutes pour expliquer leurs idées. C’est un moment intéressant qui permet à des collaborateurs de s’exprimer, alors que parfois certains seraient restés en retrait.

Vient ensuite une phase de vote (Dot Voting) : Chaque participant dispose de 5 gommettes qui équivalent chacune à 1 vote. Les participants vont alors voter pour les meilleures idées selon eux, sur l’ensemble des feuilles affichées au mur ! Les votes se font sur les cases et non sur l’ensemble d’une feuille (8 cases par feuille). A la fin des votes, on identifie la ou les meilleures solutions choisies par les participants. C’est un moment de convergence qui succède donc à la divergence initiale. Vous avez identifié une idée qui doit pouvoir être prototypée et testée pour répondre à votre problématique.

Les bénéfices du Crazy Eight

Ils sont nombreux ! C’est toujours un moment très fort dans un design sprint, car c’est une phase d’émulation, où chacun peut s’exprimer. Vous allez constater que des collaborateurs parfois en retrait vont alors se révéler, avoir de magnifiques idées, ce qui va les valoriser dans le groupe.

Au niveau de projet projet, vous allez générer une multitude d’idées en très peu de temps et pour un budget très restreint ! Certaines bonnes, d’autres mauvaises… peu importe à ce stade : l’objectif est de générer un maximum d’idées. Que faire des mauvaises idées ? Gardez-les ! Elles ne sont peut être pas les mieux adaptées aujourd’hui pour vous, mais dans 1 an, 3 ans ou 5 ans ? Elles pourraient tout à fait être d’actualité !

Quelques conseils pour organiser votre Crazy Eight

  1. Vous devez d’abord sélectionner la bonne équipe pour participer : les parties prenantes au projet, avec des profils variés mais tous volontaires pour participer ! Il faut compter un maximum de 5-6 personnes. Cela peut paraitre peu, mais génère déjà 40 à 50 idées différentes qu’il va falloir débriefer et voter…

  2. Une salle adaptée : Il vous faut une salle assez grande pour que les participants puissent s’isoler un peu lors des 8 minutes de divergence, puis un grand pur sur lequel on accroche les feuilles

  3. Le matériel : Des feuilles A4 ou A3 (on préfère les feuilles A3 !), des feutres, des gommettes autocollantes de couleur, du scotch pour accrocher les feuilles au mur, un timer (un téléphone fait ça très bien, sinon il existe des timers adaptés au design thinking). Vous pouvez également prévoir (mais c’est grand luxe ! ) une petite playlist pour stimuler les participants pendant les ateliers, à faire tourner en fond sonore.

Vous avez un projet d’innovation ? Un nouveau service à lancer ? Une création ou une refonte de site ? On peut vous accompagner sur ces sujets grâce au design thinking ! Contactez-vous pour en discuter

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page