top of page
  • yoann240

Green UX et Eco-conception web : Comment éco-concevoir vos services numériques ?

L’éco-conception est partout, est la conception de produits et services numériques n’y échappe pas. Et c’est bien normal quand on sait que l’usage d’internet consomme plus de 10 à 15% de l’électricité mondiale. Si internet était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d’électricité derrière la Chine et les Etats-unis ! Alors on voit se multiplier les initiatives d’éco-conception de sites web, et c’est une bonne chose ! Voici comment se lancer dans le sujet si vous êtes dans un projet de création ou de refonte de site ou d’application, grâce à une démarche green UX ou d’éco-conception web.

Eco-conception web : de quoi parle-t-on ?

Avant de voir comment faire, définissons déjà le sujet. Selon le site du ministère de la transition écologique, l’éco-conception est une approche préventive des problèmes d’environnement, une démarche centrée sur le produit et donc applicable à tous les secteurs de l’économie. La protection de l’environnement est donc prise en compte dès la conception d’un produit ou d’un service et non plus uniquement en fin de cycle de vie.

Dans le digital, l’éco-conception prend de plus en plus d’ampleur car internet consomme énormément d’énergie, mais surtout cette consommation double tous les 4 ans ! C’est donc un enjeu environnemental majeur que de prendre conscience de l’impact de la conception d’un service numérique, quel qu’il soit.

Pourquoi le numérique consomme autant d’énergie ?

L’utilisation d’internet impose que des DATA centers toujours plus grands et puissants soient construits et maintenus, pour héberger les sites, applications toujours plus gourmands et nombreux. D’autre part, les internautes sont responsables de près de 50% des émissions de CO2 : les emails envoyés et stockés inutilement, les recherches sur les moteurs de recherche etc sont source d’une consommation énorme d’électricité. L’envoi d’un email avec une pièce jointe d’1Mo est équivalent à la consommation électrique d’une ampoule pendant une heure !

Les sites et applications web ont aussi leur part de responsabilité dans la consommation électrique mondiale, et les émissions de CO2. Ainsi, on considère que la consultation d’une page web d’un site produit en moyenne 1,76g de CO2. Imaginez un site qui aurait 10000 visites mensuelles… ce n’est en soit pas énorme… La production de gaz à effet de serre serait en moyenne de 211 kg / an !

Quels sont les grands principes de l’éco-conception web ?

L’objectif d’une éco-conception de site web, est de produire un site qui consomme moins d’énergie, et donc qui produit moins de CO2. cela va avoir un impact sur vos choix techniques (hébergement par exemple) et sur le design de votre site. On parle notamment de Green UX pour désigner le process de création UX respectueux de l’environnement.

Un hébergement « vert »

Lors du choix de votre hébergeur et de votre solution d’hébergement, vous pouvez choisir un acteur local, qui utilise une énergie verte et/ou renouvelable pour ses DATA centers. C’est un choix important et certains acteurs du secteur commencent à mettre en avant leurs choix en matière d’écologie comme des arguments commerciaux.

Un design plus sobre

L’utilisation d’images, de vidéos et de contenus riches consomme énormément d’énergie. Il faut donc avoir à l’esprit que ces ressources doivent être utilisées à bon escient. Optimisez la taille de vos images, allégez et raccourcissez au maximum vos vidéos. Il est rarement nécessaire de devoir à tout prix afficher une vidéo en 1080p, un format un peu dégradé peut suffire.

Recyclez vos contenus : Il n’est pas forcément nécessaire de tout recréer lors d’un projet de refonte par exemple. Certains contenus peuvent être recyclés, optimisés et utilisés dans le cadre de votre projet. Là encore, c’est une petite économie qui concourt à l’éco-conception.

Green UX : les fonctionnalités essentielles d’abord !

C’est la démarche UX qui soutient l’éco-conception : En UX Design, on va chercher à concevoir les solutions prioritaires aux besoins et frustrations des clients. Appliquée à l’éco-conception, l’UX Design permet donc de prioriser les fonctionnalités et contenus qui seront mis en oeuvre, et surtout supprimer tout ce qui est superflu et donc inutile. Par exemple, lorsqu’on utilise des CMS comme WordPress, ils embarquent presque toujours de nombreux plugins qui ne sont pas toujours utilisés… Il faut alors veiller à les supprimer car ils alourdissent le site et donc la consommation d’énergie.

Autre grand principe d’UX : proposer le plus vite possible à l’internaute ce qu’il est venu chercher; Un contenu, une info, un achat… peu importe mais plus il visitera de page pour satisfaire son besoin, plus votre site consommera de l’énergie ! L’UX a donc un impact fort sur l’éco-conception en imaginant des parcours utilisateurs simples, efficaces et pertinents.

D’autre part, un site construit de manière simple, sans contenus superflus, aura des temps de chargement courts, ce qui a un impact direct sur le SEO et la performance économique.

Eco-conception web, Green UX : une démarche sociétale

Enfin, d’un point de vue sociétal, une interface légère, sans contenus trop riches, va favoriser l’accès au plus grand nombre à votre site : personnes en situation de handicap, personnes qui disposent d’appareils un peu âgés et donc moins performants… La démarche Green UX est donc une démarche d’amélioration globale, qui permet d’améliorer votre présence digitale et de diminuer son impact environnemental, tout en favorisant l’accès à vos contenus.

Testez votre site !

Pour finir, voici un outil développé pour tester l’impact de votre site :

https://www.websitecarbon.com/ qui vous permet de mesurer l’impact de votre site en production de CO2 par page vue ! Et de la comparer aux autres sites web.

Impact du site Crazy Eight sur la production de CO2


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page